AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 we'll go up in flames -- bellacile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bellator Black
THE DEVIL WITHIN

avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 02/05/2017
Univers : hp, marauders.
Pseudo : Bavboule. (amina)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: we'll go up in flames -- bellacile   Lun 8 Mai - 23:41


I made a simple thriller scene yesterday. What will I do today? I’m gonna do something outrageous. I sneak up on the dark night and jump into your dream like a firework. So that you will be surprised, baby.


Knock knock. « Disparais. » ordonna Bellator, installé paisiblement à son bureau lorsque l’elfe de maison vint le chercher. « Maître... » répliqua ce dernier d’une toute petite voix qui montrait son effroi. Le sang-pur refusait d’être dérangé ce jour-là, il avait fermé sa chambre à clef et avait ordonné à tous les domestiques de l’ignorer. Peu importe l’urgence, rien ne pouvait venir altérer ce qui se déroulait dans la chambre du jeune Black. « Maître... Votre père—» Bellator soupira et ouvrit sa porte d’un coup brusque avant de donner un coup de pied dans le ventre de Kreattur. « Je t’ai dit de ne pas me déranger. » Le regard froid qui fit frissonner l’elfe qui n’avait même pas le temps de se plaindre de ses blessures. « Il veut quoi ? » « Miss Malfoy est ici. » répondit-il en tremblotant face à l’allure effrayante du sorcier. « Et alors ? C’est mon problème peut-être ? Vas chercher Narcisse. » Puis il referma la porte pour retourner à sa session de magie noire. Quelques minutes plus tard, le bruit désagréable se fit entendre à nouveau. Knock knock. « Kreattur, dégage. » grogna-t-il. « Votre père insiste. Il demande à ce que vous tenez compagnie à Miss Malfoy en attendant le retour de votre frère. » Bellator prit une profonde inspiration et ferma son livre. Il s’avança vers la porte en prenant soin de garder sa baguette sur lui. Si Père insiste, je vais laisser le jouet me divertir quelques instants... Il ouvrit soudainement la porte et poussa l’elfe qui lui bloquait le passage violemment sur le côté sans même le regarder. Il claqua sa langue plusieurs fois contre son palais en signe d’excitation alors qu’il descendait les escaliers. Lucile, Lucile, Lucile. Son nom roulé sur sa langue avec engouement et sadisme. Quel jeu cruel avait-il prévu aujourd’hui pour elle. L’imprévisibilité de cette rencontre rendait Bell agité, curieux, créatif. Il allait devoir user de son cerveau pour l’agacer, la pousser à bout, peut-être même qu’il arriverait à la voir pleurer. Ô comme il aimerait voir Lucile pleurer, ça devrait être une vue magnifique. Sa peau blanche inondée de larmes et de rougeurs brûlantes sur ses joues. Son expression de rage mêlée à une quelconque tristesse et honte, quel beau visage ça devait être. Une fois passé le couloir qui menait au salon, il repositionna ses épaules et se tint soudainement droit. Afin de ne pas décevoir son nom et les attentes de son père, Bellator se préparait à être le parfait gentleman qu’il pensait avoir éduqué. Il arriva finalement devant l’invité de sa démarche noble et arrogante. Tout chez lui puait le Black ; de sa façon de se tenir à celle de parler, il ne voulait pas que la Malfoy oublie qui il était et qu’elle était chanceuse qu’il la laisse entrer dans sa demeure. « Miss Malfoy. Quel plaisir de vous revoir. » Un sourire sadique presque carnassier montra ses dents pointues. Il la salua poliment avant que ses parents ne prennent congé. Puis il se laissa tomber sur le canapé, les bras étendus sur les côtés et les jambes croisées. Il lui jeta un regard taquin puis tapota la place à côté d’elle. « Amène-toi. » La voix qui tomba grave et tout comme son masque. « N’aie pas peur. Lucile. » Le regard vicieux plongé sur elle, ses pensées se bousculèrent afin de concocter un plan parfait pour voir ce beau visage pleurer.
Revenir en haut Aller en bas

Lucile Malfoy
revenge is below me, but accidents happen

avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/05/2017
Univers : marauders reverse
Pseudo : milles rêves, élodie

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we'll go up in flames -- bellacile   Lun 15 Mai - 21:55

Son père marchait d’un pas sûr et élégant, suivit de près par sa mère à la grâce légère que la jeune Lucile essayait de reproduire. La famille Malfoy était de sortie aujourd’hui et tous trois se rendaient à la demeure londonienne des Blacks. Des amis, des alliés, et bientôt, la belle-famille de l’enfant. Quelques mois, peut-être même un an, qu’elle était promise à Narcisse Black, le cadet de la puissante famille. Elle était destinée à l’épouser, à devenir sienne, à lui donner un héritier. Un enfant à la pureté exquise, le produit d’un mélange divin : Black et Malfoy ne pouvaient que produire l’excellence. Mais Lucile n’avait pas encore dit oui à Narcisse, et durant le peu qu’elle l’avait fréquenté, elle avait faillit perdre l’usage de ses yeux à force de trop les rouler. Mais aujourd’hui, on ne lui avait pas laissé le choix : pendant que les parents discutaient business et magie noire, Lucile et Narcisse passeraient la journée ensemble, tels les parfaits fiancés qu’ils étaient. Secrètement, la princesse espérait pouvoir croiser l’aîné, le ténébreux Bellator dont le regard perçant la laissait songeuse pendant des jours. Elle était intriguée par le phénomène qu’il représentait, la noirceur qui semblait le bercer jour et nuit, les sombres désirs qui habitaient son cœur isolé. Lucile aurait aimé l’approcher, le découvrir lui et ses ténèbres malsaines. Elle aurait presque aimé être fiancée à lui, pouvoir le dénuder autrement que du regard, mais les patriarches en avaient décidé autrement. Peut-être n’était-elle pas assez bien pour épouser l’héritier de l’illustre maison Black. Pas assez douée, pas assez jolie. Foutaises ! Lucile était parfaite.

On leur annonça que Narcisse était absent, le père Black en était sincèrement désolé. Lucile était soulagée. Il envoya sur le champ son elfe de maison cherchait un autre de ses fils afin de tenir compagnie à Lucile. Lorsqu’elle entendit son beau-père prononcer le nom de Bellator, ses joues rosir sous l’émoi et l’excitation d’une entrevue avec lui. Postée aux côtés de son père, elle observait la décoration sombre du salon tandis que les parents s’échangeaient les formules de politesse. De vaines paroles que l’enfant n’écoutait pas, trop inspirée par les noires volutes encadrées au-dessus de l’imposante cheminée. Elle imaginait son fiancé et son frère prendre place dans ses canapés, un livre ou un verre à la main, parlant de tout et de rien. Parlant d’elle. Que pouvait bien dire Narcisse à son égard ? Et Bellator, que pensait-il d’elle ? Le cours de ses pensées fut interrompu lorsque la porte s’ouvrit soudainement, laissant apparaitre l’aîné Black. « Miss Malfoy. Quel plaisir de vous revoir. »  Lucile rougit et esquissa un faible sourire. Elle n’était pas la même en présence de Narcisse. Plus sauvage, plus dominatrice. Avec Bellator, c’était différent. Elle s’effaçait devant le monstre qu’il était, son charisme étincelant écrasait la frêle mouche qu’elle était. D’une démarche féline, il prit place parmi les deux familles et, aussitôt leurs parents sortis, il s’installa dans l’un des canapés, imitant les pensées de la jeune fille. « Amène-toi. » Sa voix était grave et résonnait dans l’espace qu’on venait de leur confier. Lucile n’avait pas encore quitté sa place devant la cheminée. Elle observait son beau-frère de ses grands yeux clairs, curiosité et désir se mêlait dans ses pupilles. « N’aie pas peur. Lucile. » Elle sourit de nouveau et fit un pas vers lui. Elle n’avait pas peur. Elle n’avait peur de rien. « Comment vas-tu, Bellator ? » Des paroles en l’air, une simple mélodie déposée là pour combler la surdité des quelques pas qui la menèrent jusqu’au canapé. « Je suis sincèrement désolée de t’embêter avec ma présence. Mon père m’a amenée voir Narcisse, et voilà que tu dois me supporter. » Mensonges, elle était plus que ravie de pouvoir passer ne serait-ce que quelques minutes en compagnie du grand et séduisant Bellator Black.
Revenir en haut Aller en bas

Bellator Black
THE DEVIL WITHIN

avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 02/05/2017
Univers : hp, marauders.
Pseudo : Bavboule. (amina)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we'll go up in flames -- bellacile   Jeu 25 Mai - 0:02

Bellator la regardait, elle et seulement elle. La tête penchée sur le côté, la langue sortie et le regard lubrique. Il la voulait proche, très proche, assez proche pour sentir son parfum et la voir frissonner à chacun des mots qu’il prononçait. Car Lucile était obsédée par lui et il le savait. Il voyait avec quels yeux elle le dévorait et avec quelle complaisance elle répondait à chacun de ses ordres, alors que sa personnalité différait en présence de Narcisse. Il s’amusait de sa dualité, torturant chacune de ses émotions, la faisant croire que peut-être... Mais non. Bellator ne s’intéressait pas aux propriétés de son frère et s’il permettait Lucile de la distraire c’était bien parce que Narcisse l’autorisait. Les femmes, l’argent, le pouvoir, il avait déjà tout ça. Lucile n’avait rien à offrir qu’il ne possédait déjà. Même son nom était des plus ennuyeux et ne méritait même pas d’être associé à son empire. Et la magie ? Lucile était faible et insignifiante, bonne qu’à être utilisée pour les sorts qu’il apprenait. Une expérience, un esclave, un jouet. Une poupée qui obtempérait à chacun de ses mots avec envie et curiosité—une pauvre fille avec un pauvre nom qui n’était là que pour l’amuser. Et Bellator devenait las d’elle et de ses sourires, son obéissance... C’était trop facile. Il pouvait lui dire que la voir s’ouvrir les veines le séduisait qu’elle s’exécuterait dans la seconde qui suivait. Mais ce jour-ci, elle se permit de prendre la parole sans autorisation. Intéressant. « Comment vas-tu, Bellator ? » Il leva les yeux au ciel en la voyant s’approcher. Décevant. Il pensait qu’elle allait enfin faire quelque chose d’excitant mais elle se butait à garder ses manières. « Je suis sincèrement désolée de t’embêter avec ma présence. Mon père m’a amenée voir Narcisse, et voilà que tu dois me supporter. » Même sa voix était insupportable. Cette politesse et ce langage hypocrite ; quel jeu ennuyeux. Ce regard qui le comblait et l’irritait tant. Il lui attrapa le bras et la tira contre lui, elle tomba sur lui puis rebondit sur le côté—là où il pouvait mieux la voir, la toucher. Il n’aimait pas les femmes qui le regardaient de haut, il préférait celles à sa hauteur ou plus en dessous. « Tais-toi. Tu parles beaucoup trop pour rien dire. » Il s’approcha d’elle, posant une main sur sa cuisse. Son visage proche du sien, il s’avança pour mieux observer sa beauté, celle qui faisait jalouser les sorcières et fantasmer les sorciers les plus populaires. Elle était certainement belle, vu de près en tout cas. Le reste était futile et factice, indigne de l’aîné Black—son corps était sa seule qualité. « Qu’est-ce qu’il y a ? Tu as peur que ton vieux  nous observe ? » Il esquissa un sourire malicieux avant de s’éloigner. Bellator se remit dans une position affalée avec les bras sur le canapé, au-dessus du corps frêle de Lucile. « Alors, les préparations du mariage ? » demanda-t-il soudainement, ce même sourire sadique présent au coin des lèvres. « Excitée ? Ca ne doit pas être facile pour toi de voir Narcisse avec toutes ces filles. » Il se mit à rire doucement, un rire amer et aussi faux qu’elle, là seulement pour lui rappeler qu’elle n’était qu’un objet que les frères se lançait à tour de rôle. « Ne t’inquiète pas, Lucile. Quand tu seras mariée, je m’occuperai de toi si mon frère te délaisse. » lui susurra-t-il à l’oreille, sa main n’étant plus sur sa cuisse mais hantant son épaule avec un contact sensuel et dangereux.
Revenir en haut Aller en bas

Lucile Malfoy
revenge is below me, but accidents happen

avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/05/2017
Univers : marauders reverse
Pseudo : milles rêves, élodie

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we'll go up in flames -- bellacile   Sam 27 Mai - 21:20

Elle s’était approchée de lui, doucement, mais n’osait pas accéder à sa demande. A la place, elle observait, aussi décontracté qu’il était, pratiquement avachi sur le canapé. Elle, se tenait droite, et parlait d’une voix basse. Elle n’osait faire un pas de plus, ou poser le regard là où il ne fallait pas. Bellator l’intimidait, elle le savait, et elle n’était pas habituée à se voir si faible. Avec Narcisse, c’était différent. Auprès du brun, elle avait le regard bas, et le cœur qui palpitait. Mais soudainement, le prédateur attrapa sa proie et l’attira à lui. Lucile laissa échapper un léger cri de sursaut alors qu’elle s’échouait sur ses cuisses. Elle n’y resta pas longtemps, aussi rejetée sur le canapé, à ses côtés. Il était aussi intimidant de près, si ce n’était plus. De là, elle pouvait mieux l’admirer, lui et ses prunelles sombres, et sa machoire serrée, et sa chevelure ténébreuse. Elle aurait aimé avoir le courage de le toucher, de poser ses doigts le long de sa joue et de glisser sur sa peau blanche. Elle aurait aimé être avec lui aussi intrépide qu’elle ne l’était avec son jeune frère. Mais quelque chose la retenait d’agir selon son bon vouloir, d’être la princesse qu’elle était ordinairement. Elle, l’héritière Malfoy, la sorcière talentueuse et la future mariée au nom ancestral. Mais en présence de Bellator, elle se sentait faible, elle n’était plus qu’une gamine engourdie. « Tais-toi. Tu parles beaucoup trop pour rien dire. » Elle pinça les lèvres, prenant la remarque en compte, et déglutit lourdement. Et, lorsque la main puissante du jeune homme se posa sur sa cuisse à demi-vêtue, elle sentit le rouge lui monter aux joues. Lucile faisait tourner les têtes de ses comparses masculins, et s’attirait la jalousie de ses camarades féminines. Elle était fiancée et s’apprêtait à épouser un bel homme qui, pourtant, ne semblait porter en elle aucun intérêt. Mais jamais la belle sorcière n’avait été ainsi touchée, ni même n’avait-elle goûté au plaisir de la chair, ne serait-ce que les lèvres d’un autre. Alors, que Bellator, l’homme qui la fascinait depuis qu’elle avait posé son doux regard sur lui, la touche ainsi signifiait tant pour elle. Lucile tourna la tête, espérant cacher de ses yeux inquisiteurs ses joues rosies. « Qu’est-ce qu’il y a ? Tu as peur que ton vieux  nous observe ? » Non, Lucile ne doutait pas que son père était trop occupé pour s’intéresser aux activités de sa fille. Il était, à son instar, aussi intrigué par les Black. Une fascination transmise dans ses gênes, jusqu’au jour où sa propre progéniture porterait ce nom à la parure dorée. Bellator recula quelque peu, son bras pourtant encore à proximité du corps de la jeune femme. Lucile, quant à elle, bien que tenant encore un semblant de droiture, était repliée sur elle-même. Elle n’osait bouger, n’osait se rapprocher de lui, même si elle ne rêvait que de ça. Elle aurait voulu rester sur ses cuisses, ou sentir un peu plus sa main sur les siennes. Elle aurait voulu goûter au péché avec son futur beau-frère. Rien qu’à y penser, elle sentait son sang se réchauffer et, bientôt, ne serait capable de plus se contenir. « Alors, les préparations du mariage ? Excitée ? Ca ne doit pas être facile pour toi de voir Narcisse avec toutes ces filles. » Il souriait encore, de ce sourire qui lui était si particulier. La blonde tenta de glisser ses prunelles claires sur lui et pu ainsi l’observer quelques secondes. Un soupir s’échappa de ses lippes, alors qu’il évoquait son cadet et l’homme qui lui causait tant de troubles. « Ces filles n’ont aucun amour propre. Et Narcisse est un fou s’il pense pouvoir continuer ainsi bien longtemps. » Sa voix, bien qu’elle essayait de le cacher, était teintée d’une méprise féroce. Elle n’aimait pas ces demoiselles qui tourné autour de son homme, et en particulier cette Potter qui se croyait au-dessus de tous. Lucile observait le tout depuis sa place mais, bientôt, la vipère sortirait de son nid et cracherait son venin afin de réclamer ce qui était sien. « Ne t’inquiète pas, Lucile. Quand tu seras mariée, je m’occuperai de toi si mon frère te délaisse. »  La main de Bellator remonta sur le corps prude de la jeune fille tandis que son oreille frissonnait sous ces quelques paroles qu’on lui soufflait. De nouveau, elle sentit le rouge lui monter aux joues mais ne s’en contenta pas seulement, puisqu’envahissant le reste de son minois également. Elle déglutit difficilement, cherchant à garder son calme, alors que Bellator exauçait le rêve de milles et unes de ses nuits. Elle voulait passer entre ses mains et être chérie de ses baisers, qu’importent les viles rumeurs qu’on lui portait. Bellator était celui qui la faisait fantasmer, elle n’en avait que faire de Narcisse. C’était lui qu’elle voulait, lui qu’elle désirait épouser, lui qu’elle désirait connaître et dompter. Son sang ne fit qu’un tour, alors que les doigts de l’homme caressaient son épaule, ses lèvres chastes se déposèrent sur celles, certainement plus expérimentées, du ténébreux jeune homme. Lucile ne pouvait plus contenir son désir.
Revenir en haut Aller en bas

Bellator Black
THE DEVIL WITHIN

avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 02/05/2017
Univers : hp, marauders.
Pseudo : Bavboule. (amina)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we'll go up in flames -- bellacile   Dim 11 Juin - 5:21

« Ces filles n’ont aucun amour propre. Et Narcisse est un fou s’il pense pouvoir continuer ainsi bien longtemps. » Mais elle ne valait pas mieux. Lucile était beaucoup trop avare. Prête à devenir l’esclave du frère de son fiancé mais oser réclamer l’attention de ce dernier. Il la méprisait de tout son être. Les femmes sont si faibles, pensa-t-il. Et elle ne le cachait même pas. Aussitôt avait-il ouvert la bouche que son corps se raidit au contact et Bellator se trouva dans une position de dégoût et de colère mélangés.
La vilaine. Avait-elle osé.
Les lèvres du jeune sorcier s’étaient retrouvées coincés, pris en otage par une vile sorcière qui se permettait de prendre ses libertés. Il semblerait que Lucile comprenait mal l’anglais. Elle n’était pas censée agir ou réagir à ses pulsions sensuelles, mais seulement l’admirer de loin. Avoir ses mains sur sa peau et ses lèvres toucher sa bouche étaient une grâce que le sorcier lui faisait. Mais cet outrage ne saurait être oublié sans punition. Il saisit la mâchoire de la blonde d’une poigne, forçant son visage à se décoller du sien et ses yeux à le fixer, lui et ses yeux sombres. « Qu’est-ce que tu fais ? » il demanda, sa voix étrangement surprise et douce. Il la garda en face d’elle, sans l’autoriser à dévier son regard. « T’as pas trop pris la confiance là, Lucile ? » Il plissa les yeux, admirant ce visage répugnant. Même son cœur corrompu savait admirer la beauté de Lucile mais ses actions restaient des plus ignobles. Il finit par la relâcher et à détourner ses yeux, laissant à nouveau ses mains tomber le long de son corps. Il laissait passer celle-ci mais ne manquerait pas de la taquiner à ce sujet dès que l’occasion se présenterait—peut-être en face de Narcisse ou de ses parents, il se montrerait plus chaleureux qu’attendu envers elle. A présent, il ne la regardait même plus ; à vrai dire, le plafond était une peinture plus intéressante et plaisante que son visage. Sa voix retomba froide et distante alors que son corps chaud, bouillonnait au contact de sa peau. Oh Lucile, teste-moi encore. Vas-y, essaye. « Te jeter dans les bras de ton beau-frère à la moindre provocation, c’est faible ça. » Soupira-t-il dans les airs, le ton monotone et le regard blasé. « Je m’attendais à au moins un peu plus de résistance. T’es tellement décevante, ça ne me surprend pas que Narcisse ne perd pas son temps avec toi. » Il posa une main sur ses cheveux et commença à les caresser, comme un maître touchant son chien, le sourire tordu de retour sur ses lèvres. « Recommence à nouveau et je te coupe la tête. » Malgré une voix des plus las, ses menaces—elles étaient bien réelles. Puis il lui adressa un sourire bienveillant en retirant sa main, destiné à la réconforter et à la perturber, à jouer avec ses émotions plus qu’il ne le faisait déjà. « Maintenant distrais-moi ou barre-toi. » Ordonna-t-il, le visage autoritaire et en attente. Surprend-moi.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: we'll go up in flames -- bellacile   

Revenir en haut Aller en bas
 

we'll go up in flames -- bellacile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» In Flames va renter en studio
» 23 et 24 Octobre 2009 - Black Flames of Blasphemy Fest
» IN FLAMES + GOJIRA + SONIC SYNDICATE - Lyon - 11 oct. 2008
» In Flames : a sense of purpose ( 2008 )
» In Flames

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
prouti prouta le rp vient à toua :: Poudlard-