AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Sam 24 Juin - 19:04

Les pas de Marius résonnaient dans le large et long couloir du premier étage, annonçant son passage avec la fierté qu’un Rosier possède en sa propre demeure. Même chez lui, ou plus exactement plus encore chez lui, Marius Rosier possédait cette attitude, cette allure, cette droiture dans sa démarche, qui hurlait à quiconque le croisait qu’il était une rose aux épines acérées, magnifique dans tout le danger qu’il exhale. Il était fier, simplement en respirant. C’est ce qu’on lui avait inculqué depuis son plus jeune âge, et Marius avait toujours été un écolier appliqué.
Il marchait tranquillement, sans empressement. Un homme de son rang, même occupé, ne se presse jamais. Des domestiques le croisèrent, baissèrent la tête humblement et lui leur adressa un simple coup de menton pour les remercier. Le rang d’un homme se mesure à la distance qu’il met entre sa tête et le sol lorsqu’il salue. Plus sa tête se rapproche de ses pieds, moins l’homme est digne d’intérêt. Ça aussi, on le lui a appris petit.
Lorsqu’il parvint à destination, il poussa la lourde porte de la bibliothèque familiale, familière, et la referma derrière lui. Il n’y avait que ses yeux clairs qui révélaient la tension qui l’habitait alors qu’il le posait tout autour de lui, cherchant. Quelques pas, il dépassa les rayonnages voués à l’histoire de sa famille pour se rendre dans un petit coin plus cosy, caché entre les mythes et l’histoire, où de confortables fauteuils avaient été installés. Ceux qu’il usait tellement lorsqu’il était plus jeune, beaucoup plus que ceux de sa propre chambre. S’il y avait un endroit où la trouver, c’était ici, au sein d’une bibliothèque, rassurante, point de repère pour l’ancienne bibliothécaire, la Serdaigle qu’elle était restée elle aussi. Et Marius ne se méprenait pas : c’était ici qu’il l’avait trouvée. Il eut un léger sourire.
« Aglaé, je vous cherchais. »
Depuis qu’elle était arrivée, il n’avait employé avec elle qu’un vouvoiement de rigueur, distant et froid de son français natal, qui cachait tant bien que mal l’effusion de sentiments que sa simple présence avait fait naître. Il était rassuré de la savoir à l’abri, ici, sous la protection de son frère. Cependant, il ne parvenait pas à supporter que Jules la manipule, elle, pour mieux le manipuler lui. Il avait cherché à la croiser, mais son emploi du temps chargé et le monde de cette demeure – quand il n’y avait pas de personnes de sa famille, il y avait toujours une telle quantité de domestiques autour d’eux ! – l’avait empêché d’engager la discussion.
Revenir en haut Aller en bas

Aglaé Greengrass

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 02/11/2016
Univers : Tpota, le plat grec
Pseudo : VOYOU. alias Elodie, ou tout simplement Elo, parce qu'on est entre copine après tout.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Sam 24 Juin - 19:49

my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud
Marius Rosier

Voilà deux semaines que tu étais entrée dans la maison de tes anciens devenus. Voilà deux semaines que tu te sentais plus seule que tu ne l'avais jamais été. Tu étais entourée, si ce n'était les Rosier, les domestiques prenaient leur relais... Et pourtant seule. Étrangement seule. Tu n'avais jamais été aussi proche de Marius et pourtant, tu le l'avais jamais senti aussi éloigné de ta personne. Si tu l'avais croisés, ce n'était que sous des prétextes officiels, coincés dans vos atours de faux semblants, dans l'incapacité de réellement parlé. Tu avais pourtant des années sans nouvelle de lui... Et ces années étaient bien moins douloureuse que de vivre sous son toit, sans pouvoir être avec lui. Tu demeurais impassible et docile, te réappropriant cette vie de privilège où tout était maîtrisé, calculé. Tu t'étais parés d'un masque impénétrable, Un mélange savoureux et équilibré de reconnaissance et de fierté. Seul tes yeux te trahissaient, silencieusement, seul tes yeux pouvaient raconter à ceux qui te connaissaient déjà. La nouvelle de vos fiançailles avaient été annoncée quelques jours après ton arrivée, comme Jules te l'avait prédit lorsqu'il était venu scellé ton existence. Les lettres ne s'étaient pas fait attendre. De tes parents... Puis surtout de ton frère aîné. Ils t'avaient si aisément banni de leur existence que tu ne pensais pas que leurs mots puissent autant te blesser. Tu étais une Rosier à présent, ils ne pouvaient plus t'atteindre. Tu avais trouvé refuge dans la bibliothèque, te perdant dans des lectures pour en oubliant les mots trop dure qui t'étaient adressé. Absorbée par un livre que tu n'avais pas la chance de connaître, tu n'avais pas entendu  les pas de cet autre qui venait t'extirper de ta solitude. Un sursaut qui s'empare de ton être lorsque sa voix se fait entendre. Tellement distante qu'elle te parût différente. Ton livre s'était refermé, comme si tu étais en train de faire quelques choses de répréhensible. Tu n'avais pas l’impression de pouvoir faire ce que tu désirais ici, c'était étrange. Ton regard se heurta à celui de ton fiancé... Fiancé. Il était tellement plus que cela. On dirait que vous m'avez trouvé. Un léger sourire alors que tu passes devant lui pour aller te poser contre l'un des fauteuils. Guindés, coincés, tu te montrais semblable à ses autres fois où vous étiez épié puisqu'il s'en tenait aux vouvoiements. Il savait peut-être des choses que tu ignorais. Un raison particulière? Aurais-je oublié un dîner qui nécessiterait ma présence? Tu avais retrouvé le luxe des tenues pompeuses. S'il fallait que tu sois une Rosier, tu te devais de leur ressembler, de porter la noblesse et la grandeur de cette famille, jusqu'à dans tes tenues. Tu étais maquillée et coiffée par des domestiques expérimentés. Tes cheveux étaient relevés en un chignon tressé.

 
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Dim 25 Juin - 11:17

Elle était belle. La fleur avait retrouvé sa magnificence naturelle une fois sortie de l’ombre. Elle referma le livre qu’elle était en train de lire, que Marius connaissait presque par cœur, et leva les yeux vers lui. La voix qu’elle prit était quelque peu hautaine et lointaine. La distance entre eux n’avait jamais cessé de s’agrandir depuis qu’elle avait pris ses appartements chez les Rosiers. « Rien de tout cela, ma dame. » Formule un peu vieillie de l’amour courtois du Moyen-Âge, héritage des récits épiques dans lesquels il avait si souvent plongé le nez. « A propos, très bon choix de livre. J’espère que vous l’apprécierez autant que moi », dit-il en prenant place sur le fauteuil voisin du sien. Badiner, s’il n’aimait pas beaucoup ça, Marius le faisait naturellement. Il sentait Aglaé tendue et voulait se présenter en ami. Malgré le vernis des apparences, que tout deux semblaient maintenir avec un art extrême, Marius voulait se rapprocher d’elle. . « Je voulais m’excuser de la situation. Mon frère a parfois la manie d’imposer aux autres sa volonté. » Il chercha son regard et l’accrocha. Malgré sa tenue parfaite et son port altier, les yeux d’Aglaé laissaient transparaître une tempête sans nom que le jeune homme chercha à apaiser en y confrontant la sienne. Tous deux étaient incapable de mentir jusqu’au bout. Leurs yeux les trahissaient, sans cesse. « Je comprendrais que la situation vous déplaise alors que vous n’avez pas vraiment eu le choix de la vivre. » Il mettait autant de douceur que le ton noble qu’il avait adopté le permettait, pour lui faire comprendre à quel point il était désolé qu’elle soit devenue un pion de la famille Rosier. « Même si vous être entrée de nouveau et contre votre gré dans le jeu des familles, sachez que moi, je ne vous considérerais jamais comme une simple pièce sur un échiquier. »
Revenir en haut Aller en bas

Aglaé Greengrass

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 02/11/2016
Univers : Tpota, le plat grec
Pseudo : VOYOU. alias Elodie, ou tout simplement Elo, parce qu'on est entre copine après tout.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Dim 25 Juin - 11:48

my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud
Marius Rosier

Ce vouvoiement persistant t'écorchait et te blessait, tes yeux trahissaient ton agacement, alors que ton visage restait implacable... Si ce n'était un sourire magnifiquement orchestrée, mais qui était dépourvu de la saveur que Marius devait lui connaître autrefois. Tes doigts caressent distraitement la couverture du livre. Une magnifique collection, comme tous les autres ouvrages se trouvant dans la bibliothèque de la famille Rosier. Mais déjà la conversation se mue. Les mots qu'il prononce s'apparente presque à des excuses... A moins que ces paroles ne trahissent sa désapprobation. Tu le toises, cherchant des failles dans cette carcasse d'apparence. Je me trouve exactement là où je le souhaitais. Je regrettes sincèrement que vous ne partagiez pas ma vision des choses. Il n'était vraisemblablement pas satisfait de cette situation qui lui échappait complètement. Contrairement à toi, il n'avait pas eu le choix. Même si c'était douloureux, tu te rendais parfaitement compte que sa désapprobation était légitime. Tu savais aussi que tu étais devenue le pantin de son frère aîné... Mais tu avais choisi cette position car la récompense était encore plus belle. Une existence à ses côtés. Si seulement il avait pu en trouver lui aussi une certaine satisfaction. Son cœur t'échappait encore et toujours. Comme votre frère me l'a dis, je suis devenue une Rosier à l'instant où j'ai passé le seuil de votre demeure. Les intérêts de cette famille sont devenus mes intérêt. Tu te plieras à tout ce que l'on pourrait exiger de toi. Tu le leur donneras jamais l'occasion de douter de ta personne. Pour Marius... Ou plutôt l'espoir d'être avec lui... Même si les choses ne semblent pas être aussi facile.

 
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Dim 25 Juin - 12:53

Elle semblait être hermétique aux tentatives de Marius, comme si il lui avait dit quelque chose de blessant. Pourtant, il avait choisi ses mots avec justesse et ne comprenait pas cette attitude qu'elle adoptait. En miroir, elle aussi le vouvoyait. Il a du mal à comprendre aussi ses propres mots à elle, ou plutôt, il ne veut pas comprendre. Se serait-il trompé sur le compte de son frère ? Il fronça les sourcils, croisa les jambes et rompit le contact visuel avec la jeune femme. « Loin de moi l'idée de mettre en doute votre parole. » C'est la seule réponse qui lui vient alors qu'il réfléchit, aussi posément qu'il le peut, à cette possibilité d'avoir eu tort. Éloignant autant que possible son orgueil piqué au vif à cette seule hypothèse, il tenta de revenir sur son jugement biaisé par la méfiance que lui inspirait les tactiques politiciennes de son aîné. Et puis, quelque chose s'enclenche dans son esprit. Une hypothèse fait son chemin, tellement évidente qu'il ne l'avait pas vue. « Auriez-vous été au courant de tout cela avant moi ? » Il ne la regarde pas, laisse ses mains lisser le bas de son pantalon sur la jambe qu'il a posée sur son genou, presque négligemment. Imperceptiblement, son ton est plus distant, lui retirant la douceur compatissante qu'il avait adoptée quelques minutes plus tôt. Cachant toute l'amertume que cette simple idée lui donne au fond de la gorge, un goût dégoûtant de trahison qu'il a envie de vomir alors qu'il sait très bien qu'il ne peut que l'avaler. Comme on lui a demandé.
Revenir en haut Aller en bas

Aglaé Greengrass

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 02/11/2016
Univers : Tpota, le plat grec
Pseudo : VOYOU. alias Elodie, ou tout simplement Elo, parce qu'on est entre copine après tout.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Dim 25 Juin - 13:17

my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud
Marius Rosier

Tu le toises, constatant l'ampleur de ton erreur. Si son visage et son corps n'en montre que peu de choses, ses orbes fuyantes sont bien trop parlante pour que tu ne l'ignores. Tu n'aurais jamais du accepté ce contrat sans son consentement. Tu l'as perdu. Tes mains viennent se nouée l'une à l'autre alors que tu prends une inspiration profonde. Je suis désolée Marius, c'est une proposition que je ne pouvais pas refuser. Je vous avais déjà perdu, c'était la seule chance que j'avais... Je suis désolée, c'était illusoire. J'aurais aimé avoir la force de renoncer à vous aussi facilement, sans que vous n'ayez à en subir les conséquences. Tu l'as perdu. Ton corps demeure une illusion sans faille alors que tu fonds de l'intérieur, rongée par la détresse de l'avoir perdu. Tu gardes ton regard ancré sur lui, essayant de ne pas te trahir, même si tu sais qu'il connaît trop bien ton regard pour ne pas y lire tes désillusions.

 
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Dim 25 Juin - 13:50

Il ne dit rien. Marius l'écouta, sans se prononcer. Et alors qu'elle s'excuse, alors que le dernier mot franchit ses lèvres et bien après qu'il résonne entre les murs de la bibliothèque, Marius n'avait toujours rien dit. Il ne savait pas quoi dire, tout simplement. Si son orgueil n'avait pas été aussi piqué, il aurait su que c'était la meilleure solution qu'elle avait sur le moment face à la proposition de Jules. Seulement, Marius se sentait floué d'avoir été ainsi mis de côté, placé dans la position mineure du petit frère qui n'a rien à dire. Même si Jules le lui avait demandé au préalable, Marius savait très bien qu'il ne pouvait qu'accepter sans rien dire, mais que les choses se soient faites derrière son dos lui étaient insupportables. Il avait été mis devant le fait accompli. Non seulement par son frère, à qui il vouait une énorme responsabilité et qui n'avait pas eu le tact de lui en parler, mais aussi par la femme qu'il avait devant lui, qu'il allait épouser, et qui ne lui en avait rien dit. Qui avait attendu que ce soit lui qui aborde le sujet pour le lui révéler. Qui aurait pu continuer ce manège, lui faire continuer à croire qu'elle aussi, elle n'avait rien eu à dire, s'il n'était pas venu la trouver. « Il est dit que le mariage est basé sur la confiance, ma dame. Alors, même si vous étiez face à une proposition que vous ne pouviez pas refuser, pourquoi avoir attendu que je vous en parle pour me révéler la part que vous avez joué ? » C'était ce silence, plus que le pacte passé avec Jules, qui le blessait venant d'elle. « Je pense avoir du mal à faire confiance à une personne qui me cache des choses. » Il se leva, prêt à partir, sans montrer l'empressement qu'il avait à retrouver sa solitude, fixant ses deux yeux bleus comme deux dagues effilées dans ses yeux à elle. « Avez-vous quelque chose à ajouter avant que je ne vous laisse à vos lectures ? »
Revenir en haut Aller en bas

Aglaé Greengrass

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 02/11/2016
Univers : Tpota, le plat grec
Pseudo : VOYOU. alias Elodie, ou tout simplement Elo, parce qu'on est entre copine après tout.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Dim 25 Juin - 14:08

my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud
Marius Rosier

Ta mâchoire se crispe. Un instant. Un tout petit instant. Presque imperceptible. Pourquoi fallait-il qu'il te connaisse à ce point, qu'il reconnaissent toutes les brisures de ton être. Tes doigts viennent se caler contre les accoudoirs du fauteuil pour te donner l'impulsion suffisante pour te redresser. Votre frère m'a dis qu'il se chargeait de vous prévenir de tout. j'avais cru comprendre que cela comportait non seulement nos fiançailles, mais l'arrangement que nous avions convenu. Tu n'arrives pas à masquer ton agacement alors que tu te mouves pour venir replacer le livre avec précaution sur l'étagère où il se trouvait avant que tu ne l'en extirpe. Tu prends une inspiration profonde, te tournant pour faire face au jeune homme avec lequel tu es à présent fiancé... Sans qu'il n'en éprouve la moindre envie. Votre frère ne voulait pas que vous le sachiez avant, pour ne pas vous donnez de faux espoirs. Je peux constaté à quel point il se trompait sur vos réels aspirations. Tu reviens vers le fauteuil, restant debout derrière celui-ci alors que tu le toises. Tu es décontenancée. Tu te trouves ridicules d'avoir laissé ton cœur se gonfler d'un tel espoir. Mais rassurez vous, je n'ai pas droit à l'erreur. Si je commettais la moindre erreur, je serais éliminée de l'équation politique. Parce que ce n'était plus que cela, de la politique, puisque ton cœur ne te désirait nullement.

 
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Ven 30 Juin - 15:45

L’arrangement. Marius n’avait pas vraiment osé y croire. Il s’était dit que c’était un mensonge pour faire mieux passer la pilule, et se faire prendre ainsi à revers par une vérité qu’il n’avait pas voulu entendre était déstabilisant. Il la regarde se lever, a deviné que sa propre colère a teinté sur la jolie rousse. « Ne présumez pas de mes espoirs, voulez-vous. » Il n’avait pas pu s’en empêcher, et avait lâché ces mots avec une distance qu’il savait pourtant fatale. Aglaé n’avait pas l’air de comprendre à quel point il tenait à elle, et comment ça l’avait révolté qu’elle soit un jouet dans les mains ambitieuses de son frère aîné. Il avait pensé à elle, rien qu’à elle, parce que c’était trop beau de pouvoir l’atteindre, d’avoir le droit d’être à ses côtés sans s’en cacher, de se lier à elle pour l’éternité. « Eliminée ? » Il revint vers elle en quelques pas, ancra ses yeux dans les siens, attrapa son poignet sans douceur. « Vous oubliez une chose. Une fois ma femme, il sera difficile de vous éliminer sans me passer sur le corps. Ne me sous-estimez pas. » C’était une sorte de déclaration, sans qu’il y ait les mots, en pleine rage. « Mais ne me mentez pas. Jamais. »
Revenir en haut Aller en bas

Aglaé Greengrass

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 02/11/2016
Univers : Tpota, le plat grec
Pseudo : VOYOU. alias Elodie, ou tout simplement Elo, parce qu'on est entre copine après tout.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Ven 30 Juin - 16:34

my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud
Marius Rosier

Tes orbes se plonges dans ses océans azures. Tu pourrais te perdre dans la contemplation de ses yeux magnifiques... Si seulement ils ne t'apportaient pas tant de doute. Son regard trahissait ce que ses mots et son attitudes ne pouvaient te révéler... Et pourtant, tu avais dû mal à y croire, éreintée que ton cœur se gonfle d'un espoir qui finissait toujours pas s’effondrer. Comment pourrais-je faire autrement que de présumer lorsque vous me tenez ainsi à distance? Un soupire alors que ton menton signe à la négative, exaspérée et agacée. Ce vouvoiement grotesque te heurte chaque seconde un peu plus que la précédente. Tu pinces les lèvres, tu prends le temps d'inspirer, de reconstitué ce masque d'apparence qu'il sied de porter lorsque l'on représente la famille de la rose. Et voilà qu'il revient vers toi. Ton regard s'enfonçant plus profondément dans cet abîme que tu ne connais que trop bien. Ses mots te bouleversent, comme l'intensité du regard qu'il pose sur toi. Ton cœur loupe un battement. Et l'espoir ridicule reprend de plus belle.
Une part de toi sait à quel point tu es ridicule d'y croire, mais tu ne peux t'en empêcher. Tu es incapable de répondre à ses propos, tu crèves de trouilles à l'idée de te ridiculisée une fois de plus, d'ouvrir ton cœur pour le voir se faire piétiner. Je ne vous ai jamais menti. un souffle, teinté d'une froideur qui se fend... Qui en tient plus la route.

 
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Sam 1 Juil - 11:33

Marius voit la belle perdre sa superbe et se gonfler d’espoir. Il la voit plus belle que jamais, et sa colère contre elle s’efface un peu. Pas tout à fait encore. Elle est trop limpide pour ce monde, trop pure, et elle aurait dû se garder d’y rentrer à nouveau. Tout peut se lire sur son visage, les émotions qu’elle ressent s’y impriment avec une facilité déconcertante pour celui qui porte un masque comme si sa vie en dépendait. Sa vie en dépend d’ailleurs. Comment ne pas montrer ses faiblesses autrement que sans les exprimer. « C’est une bonne chose, et continuez ainsi. S’il y a une personne à qui vous ne devrez jamais mentir à l’avenir, c’est moi. » Il prend sa charge d’époux très au sérieux, encore plus que s’il avait été lié à cette Black. Parce qu’Aglaé a besoin de lui pour la protéger. Il attrape sa main, la serre doucement dans la sienne. « J’espère que ce n’est pas une erreur d’être rentrée à nouveau sur l’échiquier, Aglaé. » Sa voix est plus basse, confidentielle, ce sont des mots qu’il ne dit que pour elle. « Il va falloir que tu apprennes à cacher ce que tu ressens en public. Nos ennemis pourraient t’utiliser, et m’atteindre à travers toi. Tu es une Rosier. En te protégeant, tu nous protèges tous. Notre nom, notre réputation, notre place, notre sécurité. » Il caresse les longs doigts fins qu’il a emprisonnés dans les siens. « Ce que nos ancêtres ont bâti et ce que nous allons bâtir ensemble. »
Revenir en haut Aller en bas

Aglaé Greengrass

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 02/11/2016
Univers : Tpota, le plat grec
Pseudo : VOYOU. alias Elodie, ou tout simplement Elo, parce qu'on est entre copine après tout.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Sam 1 Juil - 20:11

my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud
Marius Rosier

Je vous le promet. Un murmure, une sincérité éclatante, une promesse que tu n'auras pas de mal à tenir. Tu arrives à maintenir un semblant d'illusion, le masque de faux semblant est à peine fissuré... Jusqu'à ce que sa main ne vienne chercher la sienne, effleurement de sa peau trop délicieux pour parvenir à contenir l'émois qui imprègne ton être, pour retenir le frisson qui cascade ton échine. Ton regard tombe au même moment que le vouvoiement. Tu te laisses submergée par l'émotion, les larmes baignes ton regard. Tu inspires profondément, cherchant à retrouver le contrôle, retrouver un semblant de dignité. Tu ne comprends que trop bien les mots qu'il prononce. Tu te sens honteuse de ne pas être à la hauteur de cette famille, pas à la hauteur de ce masque... particulièrement lorsque ta propre faiblesse le met en danger lui. Tu ne te le pardonnerais jamais s'il lui arrivait quelques choses parce que tu n'as pas pu te montrer suffisamment forte. Cela ne peut-être une erreur puisque cela me permet d'être avec toi. Une nouvelle inspiration. Les larmes sont ravalée lorsque ton regard vient à nouveau s'ancrer dans le sien. Une certitude écrasante alors que ton cœur bat terriblement fort à l'intérieur de ta poitrine. Les doigts se ferment contre les siens, s'y accroche. Je ne sais pas pourquoi tu as cette effet sur moi, je perd toute contenance. Je te promet d'essayer plus fort. Je te promet. Je ne ferais jamais rien qui pourrait te nuire.

 
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Jeu 6 Juil - 15:32

Elle est belle dans toute sa sincérité, et Marius ressent simplement l’envie de la protéger. Il sourit à sa promesse, a envie de l’embrasser, mais se retient. Il est venu en colère, et le voilà prêt à accepter l’exigence de son frère sans se soucier de rien d’autre que d’avoir Aglaé avec lui. D’être capable de la protéger. Finalement, Jules avait agi en frère aussi : derrière le geste tactique, il lui avait permis de goûter un peu de bonheur. Ils étaient seuls, tous les deux, si bien que Marius se permit d’abandonner sa main libre dans le cou de la belle et d’attacher son regard au sien. Il plongea dans la verdure de ses prunelles, brillantes comme deux joyaux, inspira un peu plus profondément pour se saouler de son odeur. Elle serait bientôt sa femme, qu’importe qu’il soit proche d’elle ? Personne ne pouvait rien dire. Personne ne pourrait plus l’accuser de pactiser avec l’ennemi : son frère avait veillé à ce qu’elle soit leur alliée. Alors, Marius pouvait s’abandonner à tout ce qu’il avait retenu depuis des années, depuis qu’elle et lui, adolescents, avaient appris à se connaître et à s’aimer au-delà des noms chargés de rivalité et de haine qu’ils portaient tout deux. « Je sais que tu réussiras. » Ses doigts serrent les siens, les autres caressent les cheveux de sa nuque, fins, laissés libre par sa coiffure. « Maintenant, j’ai les moyens de te protéger. »
Revenir en haut Aller en bas

Aglaé Greengrass

avatar
Messages : 40
Date d'inscription : 02/11/2016
Univers : Tpota, le plat grec
Pseudo : VOYOU. alias Elodie, ou tout simplement Elo, parce qu'on est entre copine après tout.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   Mar 25 Juil - 23:00

my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud
Marius Rosier

La friction de sa peau contre la tienne t'enivrait littéralement. Des frissons remontaient délicieusement ton échine alors que le voile de tes paupières venaient recouvrir tes orbes de jade. Un temps, un temps seulement, le temps de savourer ce qu'il t'avait toujours refusé jusqu'alors. Même ses lèvres posées contre les tiennes avaient toujours eu le goût de l'interdit, mais pas là, pas cette fois. Lorsque tu avais signé l'accord de Jules, vous étiez devenu des amants légitimes, que plus personne ne pourrait plus jamais désapprouver. Tes doigts se serrent davantage contre les siens, alors que ton corps s'approche de celui du Rosier sans pour autant l'épouser. Une certaine retenue qui existerait toujours aux yeux du monde qui avait le regard braqué sur votre union. Ta main se permit toutefois de se glisser contre sa taille, trouvant son chemin jusqu'au bas de son dos. Tu inspirais, profondément, tu t'imprégnais de cet instant, de tout ce qui le rendait unique. l’effluve délicieux de sa fragrance, les intonation si familière de sa voix, la chaleur de sa peau,... Je suis désolée de l'avoir fait derrière ton dos. Des excuses, encore, dans un souffle. Tu refusais l'idée qu'il puisse t'en vouloir. Tu te sentais coupable de ne pas lui avoir parlé, de ne pas avoir cherché à le contacter... Tu t'étais trompé. Jules était peut-être devenu ton chef de famille, mais Marius était bien plus que ton futur époux, il était celui que tu aimais plus que de raison. Je te promets de ne plus jamais te donner de raison de douter de moi. Tu es trop important.

 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

tpota - my mouth couldn't say it, but my eyes shout it loud (maglaé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cold Mouth Records
» {DUO - rappeurs} Mighty Mouth ♥ (kr)
» MOUTH of the ARCHITECT secret place 24 avril 2010
» JACK OF HEART "In Yer mouth" Release party + GAZ GAZ
» James COTTON Cotton Mouth Man

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
prouti prouta le rp vient à toua :: TPOTA-