AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 we walk like we are gods (julius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jules Rosier

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 05/11/2016
Univers : tpota

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: we walk like we are gods (julius)   Dim 25 Juin - 11:38

Jules était le seul à pouvoir transplaner directement dans l’enceinte du palais des Rosier. Privilège accordé au chef de famille étant donné que l’immense domaine était le sien et uniquement le sien aux yeux de la loi. La passassion de pouvoir s’était faite ainsi, il avait hérité de tout, mais en échange il savait qu’il devait prendre soin du clan Rosier dans son entièreté. Il leur offrait richesse, maison et pouvoir parce qu’ils avaient le même sang et jamais il ne pourrait les banir. Pas lui, pas sous son règne à lui. Sa propre jumelle l’avait déjà menacé de mort et pourtant elle marchait encore, libre, dans les couloirs de l’imposante batisse. Margot pouvait bien lui manquer de respect elle resterait ici chez elle, même si elle avait décidé de déménager. Et Marius et Auriane, ses deux cadets, jamais il ne les ferait partir même si le premier le haïssait et la seconde complottait dans son dos. Jules, cependant, avait à coeur de leur faire comprendre à tous qu’il était à leur tête. L’air royal, le roi sans couronne lâcha sa cape dans les bras d’un domestique, avant de sortir de la pièce. Le diner allait bientôt être servi, et il désirait prendre un apéritif avec son frère. Alors, il chargea un domestique d’aller trouver Marius et de le faire venir dans le salon qui se trouvait à côté de la grande salle à manger, où tous les Rosier prenaient leurs repas ensemble. Avant l’arrivée de son frère, Jules servit deux verres d’un vin rouge français de grande qualité. Il ne fallu pas longtemps pour Marius entre dans la pièce. « Bonsoir Marius. » fit-il en lui tendant son verre. « J’ai à te parler d’une affaire importante, assied toi. » Entre eux, ils ne parlaient que français. Un français parfait, qui n’était pas tinté de cet accent anglais que les autres familles britanniques avaient.

_________________
Don't you remember how I used to like Being on the line? I dreamed you dreamed of me calling out my name, Is it worth the price? Cut cover, take that test, Hold courage to your chest. Don't wanna wait for you, Don't wanna have to lose All that I've compromised to feel another high. I've got to keep it down tonight. I had to break myself to carry on. No love and no admission... Take this from me tonight. And oh, I was a king under your control.
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we walk like we are gods (julius)   Dim 25 Juin - 13:34

Son frère l'avait demandé. Marius avait retenu son soupir, et avait avancé qu'il avait beaucoup de travail mais, à la façon dont Jules s'était adressé à lui, il savait qu'il ne pouvait pas refuser. Il avait alors ajouté qu'il se débrouillerait pour l'honorer de sa présence. Il lui devait obéissance, de par le statut d'aîné de Jules, mais plus encore à présent : il était le chef des Rosiers. Marius avait donc fait son possible pour libérer son temps, avant le repas qu'il honorait parfois avec beaucoup de retard.
Quand il pénétra dans le salon attenant la grande salle à manger, faisant claquer ses chaussures de luxe contre le plancher d'une façon assurée, son frère avait déjà servi deux verres de vin, dont un qu'il lui tendit. Il le salua dans un français parfait, celui des Rosiers, langue qui était presque la seule à résonner entre les murs de cette maison. « Bonsoir, Jules. » lui répondit-il, avant de s'installer sur le sofa en cuir en croisant les jambe. Marius trempa les lèvres dans son verre avec mesure et délicatesse. Un grand cru s'appréciait à sa juste valeur, qui plus est lorsqu'on est de la famille royale française. Dans un geste tout en finesse, il fit naître les saveurs de la boisson sur sa langue, lentement, puis dans toute sa bouche, une façon de déguster héritée de Clément et que les deux frères avaient en commun. Marius ne chercha pas à parler : d'une nature peu loquace, Marius n'aimait pas faire la conversation pour rien. Ne chercha pas à lui dire de se presser, non plus, parce que c'était impoli, et malgré son précieux temps qu'il n'aimait pas gaspiller, Marius avait une éducation rigide semée de règles strictes. Une conversation, surtout agrémentée d'un spiritueux de luxe, devait prendre son temps. Malgré la nature informelle et décontractée du cadre, quelque chose susurrait à Marius que c'était important et, ne se débarrassant jamais de l'attitude princière qui lui collait à la peau, il dit juste : « Je t'écoute » Il fixa ses yeux d'un bleu clair, couleur froide de l'intelligence, dans ceux, dorés et presque hypnotisant de charme, de son aîné. Allez droit au but, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas

Jules Rosier

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 05/11/2016
Univers : tpota

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we walk like we are gods (julius)   Jeu 29 Juin - 9:17

Pour la première fois de sa vie, Jules ignorait comment il allait annoncer quelque chose a une tierce personne. Quand il était au département de la justice il n'avait aucun mal a annover la sentence mais lz il s'agissait de son frère. C'était aussi la première fois qu'il fiançait de force un membre de sa famille même si il savait que ça arriverait encore. La brun, après tout, se devait d'avoir des enfants avec eleonor. Et ses enfants ils devraient les fiancé pour leur assurer une place certaine dans ce monde de requins. Jules goûta le vin et le laissa s'exprimer dans sa bouche avant de designer un fauteuil a son frère. Il prit celui en face, celui ou le chef de famille s'installait. Celui de son père, qui lui donnait la très désagréable sensation d'être encore chaud alors que Clement était mort un an auparavant. "J'ai brisé tes fiançailles avec Black. Ils sont bien trop proches des Lestrange." fit-il simplement, dans un premier temps. "J'ai du l'acquitter d'une certaine somme, pour l'honneur de la fille mais rassure toi le tiens n'est en rien éclaboussé." il s'en était assuré. Marius était parfait, ou presque. Un Rosier digne, un prince français qui savait ou était sa place. Sous lui. mais sous personne d'autre, jamais.

_________________
Don't you remember how I used to like Being on the line? I dreamed you dreamed of me calling out my name, Is it worth the price? Cut cover, take that test, Hold courage to your chest. Don't wanna wait for you, Don't wanna have to lose All that I've compromised to feel another high. I've got to keep it down tonight. I had to break myself to carry on. No love and no admission... Take this from me tonight. And oh, I was a king under your control.
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we walk like we are gods (julius)   Ven 30 Juin - 16:26

Jules donnait l’impression d’être fait pour ça, et Marius eut la sensation d’avoir en face de lui son chef de famille. Plus simplement son frère, mais celui qui tenait dans ses mains leurs destinées à tous et à qui il lui faudrait obéir. Ce n’était pas la première fois de sa vie qu’il ressentait la supériorité écrasante de Jules, mais là, c’était plus que ça. Ce n’était pas juste l’héritier. Il avait réellement pris le pouvoir qui lui revenait de droit. Et en cette qualité, il avait le droit de décider de sa future union, et ce fut sans surprise qu’il appris sa décision. Il sirota son vin, dont la saveur de fruits rouges éclata sur ses papilles, et avança, la voix calme : « Je suppose que tu as trouvé un meilleur parti ailleurs, n’est-ce pas ? » Les mariages n’étaient que politiques, Marius l’avait appris très tôt et ne faisait pas grand cas du sien. Ce n’était qu’une femme parmi d’autres, qui devra porter son nom et ses enfants pour faire briller les Rosier. Lui-même était issu d’un mariage sans beaucoup d’amour. Sa vie entière était dédiée à sa famille et à leur but commun, et rien, jamais, ne le ferait dévier de cette voie, pas même l’amour. Surtout pas l’amour.
Revenir en haut Aller en bas

Jules Rosier

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 05/11/2016
Univers : tpota

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we walk like we are gods (julius)   Ven 30 Juin - 18:36

Il aimait ça, le pouvoir. Être le maître du jeu l'excitait, ça lui donnait des envies de plus et c'était la son premier vrai geste politique. A lui de bouger les pions sur l'échiquier de la vie. Le brun hochz la tête a la réponse de son frère et dégusta encore un peu de vin. "Sans le savoir, nos ennemis nous ont donné le pouvoir de récupérer le trône français. Je l'aurais épousé moi-même si j'avais été libre mais qu'à cela ne tienne." oh oui Jules aurait épousé Aglaé par pure machinerie politique. Ça aurait ete plus logique dans son plan. Il fiy tourner le vin dans le verre de cristal. "Je parle D?Aglaé greengrass. J'ai entendu dire que tu la connaissais. C'est Ariane qui m'a raconté." jules posa ses iris ambrées dans celles acier de son cadet. Il ne savait pas toute l'étendue fr l'histoire mais il en savait assez que pour savoir que la décision n'était pas mauvaise. "Aglaé emmenagera ici ce soir. Je compte sur toi pour faire visiter le manoir a ta fiancée"

_________________
Don't you remember how I used to like Being on the line? I dreamed you dreamed of me calling out my name, Is it worth the price? Cut cover, take that test, Hold courage to your chest. Don't wanna wait for you, Don't wanna have to lose All that I've compromised to feel another high. I've got to keep it down tonight. I had to break myself to carry on. No love and no admission... Take this from me tonight. And oh, I was a king under your control.
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we walk like we are gods (julius)   Sam 1 Juil - 11:45

Le nom de sa belle entre les lèvres de son frère lui fit l’effet d’un coup de tonnerre. Il n’exprimait rien, Marius, gardait ce calme qui le caractérisait et qui paralysait chacun de ses mouvements. Les yeux fixés sur son verre pour ne pas croiser les orbes dorées de son frère, et surtout leur perspicacité, Marius resta silencieux. Il ne peut empêcher un sourire ironique d’étendre ses lèvres à la mention d’Ariane. Ariane avait beau être sa sœur, il l’aurait volontiers étripée après ce qu’elle lui avait fait. Il n’aurait jamais mis sa famille en danger, même pour la seule à faire battre son cœur gelé, et Ariane aurait dû rester le nez en dehors de ses affaires.
La décision de Jules, par contre, le fit écarquiller les yeux. Il leva un regard interrogatif sur son aîné. L’affaire le concernait beaucoup pour qu’il soit capable de recouvrer ses esprits en une fraction de seconde, comme il en avait l’habitude, et de raisonner froidement. Le puzzle se mit en place, et Marius comprit : Aglaé allait servir de pion dans les manigances politiques de la famille Rosier, dont la ligne de conduite était à présent établie par Jules. Jules allait utiliser Aglaé. Cette constatation fit monter la colère dans le sang de Marius. « Mon frère, si je suis à tes ordres et si je te donne le droit de m’utiliser comme bon te semble, je n’ai aucune envie que tu fasses de même avec Aglaé Greengrass. » Malgré toute la distance qu’il avait voulu mettre dans ce nom, il venait d’avouer à demi-mots tout l’attachement qu’il éprouvait à son encontre. « Ariane lui a déjà fait beaucoup de mal par ma faute, et même si son existence ne vous importe pas beaucoup, sachez qu’aux miens, si. » Réduire Aglaé à une pièce d’échiquier ne lui convenait pas. Et, pour une fois, il se devait de ne pas courber docilement l’échine. Du moins pas de suite.
Revenir en haut Aller en bas

Jules Rosier

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 05/11/2016
Univers : tpota

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we walk like we are gods (julius)   Sam 1 Juil - 11:55

Marius ne réagit pas, jusqu'à ce que la lumière se fit manifestement dans son esprit. Alors il leva son regard froid sur celui de son frère. Le feu du regard de Jules rencontra la glace de celui de Marius. Fou comme l'analogie était excellente, aujourd'hui. Marius se permis pratiquement de lui ordonner ce qu'il devait faire, et Jules sentit un pic de colère s'enfoncer dans son corps. Il se leva brusquement, posa son verre sur le bureau et sortit sa baguette. un sortilège informulé, un mouvement du bout de ce bois magique et un papier se matérialisa devant lui. Un papier normalement rangé dans un coffre magique scellé par ses soins, et qu'il était le seul à pouvoir invoquer de la sorte. Il l'attrapa et s'approcha de Marius. « Il va falloir que tu apprennes, Marius, que les deux ans qui nous séparent déterminent la hiérarchie de cette famille. » Il range sa baguette et pose sa main sur l'épaule de son frère alors qu'il se place à côté de lui, debout. Supérieur en tout point. Sa main n'est pas agréable, il redevient l'ainé qui traumatisait son cadet pendant toutes ces années. « Je me fiche complètement de ton avis, petit frère. Tu épouseras Aglaé, que tu le veuilles ou non, et un sourire ornera tes lèvres le jour où tu le feras. » Il posa le papier dans ses mains. « Elle l'a déjà signé, de toute manière. » Le contrat qu'il avait fait signer à Aglaé quelques jours auparavant. L'emprise sur l'épaule de son jeune frère se détendit, et il retourna s'asseoir à sa place. « Préfères-tu qu'Aglaé retourne vivre dans la poussière de sa librairie, alors qu'une fille de son rang devrait vivre dans un palais, au côté d'un prince ? » Il récupérerait la couronne de France, avec ou sans Marius, mais cette alliance était primordiale.

_________________
Don't you remember how I used to like Being on the line? I dreamed you dreamed of me calling out my name, Is it worth the price? Cut cover, take that test, Hold courage to your chest. Don't wanna wait for you, Don't wanna have to lose All that I've compromised to feel another high. I've got to keep it down tonight. I had to break myself to carry on. No love and no admission... Take this from me tonight. And oh, I was a king under your control.
Revenir en haut Aller en bas

Marius Rosier
never let your emotions overpower your intelligence

avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 03/11/2016
Univers : TPOTA
Pseudo : Summer Child, Co

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we walk like we are gods (julius)   Jeu 6 Juil - 15:58

Marius serra les dents, mangeant une nouvelle fois son statut de cadet en pleine figure. Il détestait son frère pour ça. Non pas parce qu’il était son aîné, mais parce qu’il le lui rappelait, sans cesse, et que c’était épuisant. Il eut un rapide coup d’œil pour le papier et reconnut la signature d’Aglaé. Il inspira lentement, posément, essayant tant bien que mal de conserver le masque inébranlable qu’il s’était forgé et qui se fissurait par la colère. Il détourna le regard quand Jules plaça sa main sur son épaule et par là-même, fit peser les deux années qui les séparaient d’un simple geste. Il savait que Jules, à présent chef de famille, avait tous les pouvoirs sur lui, mais il détestait ça. Il détestait le fait qu’il ait appris son plus inavouable secret, si longtemps gardé au creux de son être, il détestait être un livre ouvert devant ses yeux inquisiteurs. Il aurait pu simplement hocher la tête et se réjouir de la nouvelle, parce qu’après tout, il s’agissait d’Aglaé. Il allait l’épouser. Et il lui serait permis d’en être amoureux. S’aimer librement, ce n’était pas ce que faisaient les époux ?
Mais il s’agissait d’Aglaé. En l’épousant, il permettait à Jules d’user de son pouvoir sur elle aussi. Si lui avait depuis longtemps accepté son sort, c’était égoïste de le faire subir à Aglaé. Et c’était cruel de la faire à nouveau rentrer dans un jeu qu’elle avait quitté à cause des Rosiers.
Jules retourna s’asseoir, tranquillement, avec les manières de prince qu’on lui avait apprises. « Pour être franc, j’aurais voulu qu’elle soit simplement heureuse, et je crois que notre nom offre tout hormis cela. Toi-même, tu n’es pas heureux malgré toute la puissance dont ta main dispose. » Il releva les yeux, plein d’assurance, dans ceux de son aîné. Jules et lui, malgré les ressemblances, n’avaient eu jusqu’alors qu’un seul point commun : aimer quelqu’un d’inatteignable. « Tu sais très bien que je t’obéirais, parce que je suis un Rosier et que c’est là mon devoir, mais je te devais cette honnêteté. » Il prit une gorgée de vin pour couper court. Déjà, il avait envie de s’échapper de l’étau de son frère, si longtemps redouté.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: we walk like we are gods (julius)   

Revenir en haut Aller en bas
 

we walk like we are gods (julius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [NEWS] Tokio Hotel a une étoile à son nom sur le "Walk of Fame"... de Oberhausen
» [Allemagne] TH obtient l'award "Walk of Fame" pour Oberhausen
» [CD] Robert Randolph - We walk this raod
» Walk On by Full HD
» Gods & Dogs disponible dès à présent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
prouti prouta le rp vient à toua :: TPOTA-